Dossier Chreativities: Chair contre chère

DOSSIER CHREATIVITIES

THEME: L'AVENT/ L'OEUVRE DE DIEU

TITRE: CHAIR CONTRE CHERE

TEXTE: Jude 1.12-13

PRIERE: Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen.

Dieu de bonté, donne nous recevoir en nos coeurs la grâce infinie qu'est l'Avènement de ton Fils Jésus Sauveur et Lumière du monde, comme la raison première de notre existence et de notre joie. Au nom de Jésus, amen!

 

L'Avent bat son plein et s'achèvera bientôt. Cette période bien connue de préparation à la Noël, est en effet l'occasion idéale de nous examiner, nous remettre doublement en cause et nous bonifier à la lumière de l'Esprit de Dieu.

Une bonne préparation nous donne sans conteste d'être diffférents et différemment plus joyeux que si nous abordons les fêtes avec les seules listes relatives aux courses, cotillons et les frais qu'ils occasionnent.

Que préférons-nous? La joie générale et la joie d'une Noël divine sont-ils comparables? Pourquoi tout le monde est si heureux à Noël? Pourquoi même les non-chrétiens attendent ce moment avec impatience? Pourquoi tous les enfants du monde se sentent concernés par ces fêtes, et sont principalement visés pour recevoir des cadeaux?

Tout ce que nous savons de la Noël tourne autour de légendes, de coutumes, d'un tel ou tel peuple et surtout, de l'histoire d'une naissance particulière, qui a bouleversé l'histoire de l'humanité. Et qu'il sagisse de saint-Nicolas où des coutumes associées des cadeaux, sapins, pains spéciaux, bûches, marrons où du Père Noël, tous les regards et les coeurs sont portés vers l'Amour, la Joie, la Paix, l'espoir... pour un temps, un moment presqu' irréel placé en fin d'année. Autant d'éléments qui ont la propriété de rassembler, de mobiliser l'attention des hommes en quête de repères, de quiétude..., d'amour vrais. 

C'est bien en ce moment que tous beaucoup peuvent se laisser aller, se rencontrer, partager, souhaiter, rêver, être soi. Chose qui paraitrait inadéquate en temps normal, faute de temps et "parce que c'est comme ça aujourd'hui!" On a plus le temps de s'aimer et de vivre. Et on recherche ces dons gratuits, à l'occasion de réjouissances générales par exemple, par nos propres forces et par des moyens qui nous éloignent de Dieu: plaisirs du corps, des sens, de l'esprit et commerces à outrance sur le grand dos de l'enfant Roi. Pire encore: certains sombrent dans la dépression nerveuse en voyant le bonheur des autres, hors de leue portée selon eux. Ca c'est la joie générale, qui nous fait cependant pécher devant Dieu et nous prive de la Vie de Dieu, les chrétiens qui s'y adonnent, plus encore!

"Car le salaire du péché c'est la mort; Mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur."

Pour les chrétiens et pour tous, l'Amour universel, l'Amour de Dieu s'est manifesté en Jésus-Christ à la Noël, afin que tous ces dons, sacrifices et voeux formulés nous restaurent intérieurement, pour étendre l'Amour et la Vie de Dieu dans notre monde  qui en manque cruellement. Certes il y a des efforts, des groupes soudés, des couples, des familles, mais Christ nous dit:" 1-Vous étiez morts par vos offenses et vos péchés, 2-dans lesquels vous marchiez autrefois selon le train de ce monde (...) (Ephésiens 2. 1-2). "Nous vivions autrefois  selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres...(Ephésiens 2. 3). Il n'y a pas d'agrément chez Dieu pour cela (Jude 1.12-13).

Car ce qui plait à Dieu, et qui fait vive l'autre dans le bonheur, c'est une affection sincère, constante pour ceux qui nous sont chers et singulièrement à la Noël, pour ceux qui ne le sont pour personne, sauf Dieu: les orphelins, les enfants de parents divorcés,les veufs/ veufs, les indigents, les esseulés, etc. Si on est dixiple et témoin de Christ, on doit savoir SE donner à Dieu, selon l'appel/ la mission de chacun, pour pouvoir donner aux autres, comme Christ qui s'est dépouillé pour nous.

Pourtant, comment donner et se donner quand on est soi-même pris dans l'étau de la liesse générale mauvaise, la joie des sous douteux et faciles, des festins coupables ou des activités de trottoirs, voire orgiaques. On donne bien quelquechose là, mais qu'est-ce que c'est pour Dieu?

A ce propos, on a vu se développer, chez les chrétiens aussi, la noël de la chair pour la bonne chère. A la  Saint-Nicolas de la bonne chère, pas évidente pour tous, s'est ajoutée celle de la chair fraîche où nombre de chrétiens exellent en toute tranquilité. Voyons ensemble le programme:

-On va d'abord au marché, faire les magasins et on cuisine classe, recherché.

-On va ensuite à l'église, on prie et danse avec ferveur en ensevellissant la petite crèche ce cadeaux couteux, variés.

-On quitte enfin l'église en achevant la soirée loin de la maison familiale, du foyer conjugal, délicatement vautré(e) dans les bras ou les jambes de pro du sexe, ou du copain expert.

Ca fait partie de la Joie de Noël, mais pas de celle du Christ. La chair comme la bonne chère ne sont "rien" et la chair, notre homme/ femme ancien(ne) devraient être crucifiées au moment de notre conversion. Le contraire est le triste signe d'une marche sans Dieu, avec le réconfort de sacrifier à la tradition réligieuse (Culte, messe, etc).

 

"Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus vivants avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés); Il nous a ressuscités ensemble et nous a fait asseoir dans les lieux célestes, en Jésus-Christ(...) Ephésiens 2.4-6

Bien-aimés, le monde peut macher comme il veut, nous avec; Néamoins, pour que la Lumière  du monde et l'Amour de Dieu rayonnent par nous, il nous faut "marcher d'une manière digne de la vocation qui"nous "a été adressée"( Ephésiens 4.1).

Si nous faisons encore partie de ceux des chrétiens qui avons fait pour Noël des programmes parallèle bizarres, qui nous rendent infidèles à notre relation avec Dieu, retirons nous de ce plan général et conformons nous à la vie dans la Joie par l'Esprit de Dieu, dans la présence de Dieu, en communion avec nos frères ou du moins en optant pour des choix plus sains et fermes. Il en est encore temps, notre témoigage, notre ministère et notre Salut en dépendent.

 

SHALOM!

LUMERIA  DAVIDSON

 LEANA DAVIDSON

 

 

 

 

 

 

"A suivre

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×