DOSSIER CHREATIVITIES

 

DOSSIER SPECIAL SEMAINE SAINTE
 
THEME:SEMAINE SAINTE/ L'EXAUCEMENT
 
TITRE: EPINES, CROIX ET MALEDICTION
 
 
Prière: Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen
Père, en ces temps de la Pâques aides-moi à mourrir, pour revivre en Toi, avec Toi , par Toi et pour ta Gloire, au nom de Jésus, amen.
 
 
Lire:Mt 27.1-56
 
       Cette semaine est Sainte. On y observe réserve, continence et purification en l'honneur de la passion, la crucifixion et la mort du Christ. Une mort peu banale, puisque commémorée comme un acte Suprême de "sauvetage" spirituel: c'est une mort sacrificielle.
 
Mais au fond, çà veut dire quoi "mort sacrificielle"?
 
       Sans tomber dans des propos théologiques difficiles à retenir, sachons simplement "qu'un brave gars", pas qu'humain et pas très star de l'olympe, a bien voulu quitter son super palace celeste, pour accomplir la mission kamikaze de se donner corps et Esprit ( Luc 23.46 ) pour la cause des hommes.
Ce qui l'a rendu célèbre à travers le monde, et qui n'a pourtant pas empêché le péché de continuer d'exister! La foule criant "béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!" (Luc 19.38) est celle là même qui a scandé: "Crucifies-le!" (Luc 23.21)
 
C'est là tout le mystère du Christ. Alors que la multitude est appelée à la sainteté, à la mission évangélique, au Salut de Dieu, peu sont les élus, en vérité! Une agrégation accessible pour peu de candidats. Pour y arriver, il faut confesser en paroles, en actes et en pensées que quelqu'un, Jésus, est venu ôter le péché du monde non pas en nous rendant angéliques dès cette terre, mais en nous lavant et nous améliorant continuellement par le sang de son sacrifice suprême. Cette adhésion, c'est l'affranchissement de l'ivresse due à l'iniquité, punie par Dieu (Prov 26.9).
 
De même, accepter Christ comme l'unique Dieu Sauveur et pas seulement comme un brave type, un héros de roman figé dans l'histoire, implique que nous ayions découvert comme lui les joies d'une vie de souffrances étudiées à sa suite, d'épreuves dosées par ses soins et de persécutions ajustées à notre taille, toutes ayant valeur de participation au sacrifice de Jésus.
 
Pour cela, il nous faut encore reconnaître en toutes nos faiblesses, difficultés et tatonnements, des occasions d'offrir à Dieu ce qu'Il a déjà porté pour nous: "Courage, j'ai déjà vaincu le monde" (Jn 16.33).
 
Au travers de tout cela, devons-nous apprendre à "rejetter sur le Christ":
- La couronne d'épines: les moqueries, injures, médisances, mensonges, injustices, complots; l'intolérance...
- Le roseau des soldats: L'ignorance, la méchanceté, la cruauté, la torture, la bassesse, le profit par sa position, l'incrédulité, le mépris et surtout le paganisme chrétien ou classique.
En effet, la païen est cellui qui vit ignorant en persécutant Jésus, comme les soldats et la foule de l'époque. (Mt 20.18-19)
Les chrétiens sont hélas plus bourreaux de leurs frères et donc du Seigneur, que les non croyants eux-mêmes, prolongeant les persécutions du Christ par le Mauvais, le voleur de nos grâces et bénédictions. Sachons néanmoins que "le complice d'un voleur se fait du tort à lui-même: il connait la malédiction qui le menace mais il refuse de parler." (Prov 29.27)
 
- La croix: les épreuves, les souffrances psycho-corporelles, la violence, l'iniquité, la corruption, la sournoiserie, l'hypocrisie, les haines, le fanatisme, le "suivisme moutonnier" (suivre les autres sans chercher à comprendre), mais également les malédictions, les liens mauvais de sang et autres. Car par sa croix et sa mort, Jésus a porté l'iniquité, les souffrances et les malédictions de chaque homme de toute éternité.
 
Reste encore à le savoir, le reconnaître et l'appliquer.
 
Vous avez des liens familiaux ou mystiques tenaces? Vous êtes la cible d'une traque sans relâche? Vous avez toutes les peines du monde à émerger alors que vous faites de votre mieux? Bravo, vous êtes sur la bonne voie. Demandez à Christ de vous libérer par sa passion, son sang et sa croix Glorieuse, car ce type exceptionnel a payé l'aller-retour de la vie humaine.
 
En Jésus, quand tout va mal, tout va bien. Restons plongés dans la présence divine, et que l'Esprit de Vie qui a ressuscité Jésus à la Pâques achève de même notre désert, notre passion et notree mort au péché pour notre résurrection glorieuse en Christ à la Pâques.
 
Dieu nous garde, Bonnes Fêtes de Pâques
 
Lumeria D.
Leana D.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site