Formation continue

 

DOSSIER N° 1 CHREATIVITIES

TITRE: FORMATION CONTINUE

PRIERE: Au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen!

Ö Saint-Esprit, viens des 4 vents pou faire revivre nos os désséchés. Au nom de Jésus, amen!

TEXTE: 2 Rois 13.20-21

 

Première partie

La sainte Bible nous présente le Saint-Esprit comme l'Esprit de Dieu, lEternel des armées; comme une puissance terrible,un vent violent unfeu brulant qui donne de faire des choses extraordinaires: parler en langue( Actes1.1-4), être transporté d'un lieu à un autre( Actes 8.38-40), manifester des caractères nouveaux appellés " fruits de l'esprit"( Galates 5.22-23), réaliser des choses incroyables( Matthieu 8.5-13; Luc 28-33; Actes 6.15) etc

Avoir en soi l'Esprit dre Dieu est plus que necessaire si l'on veut oeuvre pour le Seigneur, car seule la force divine peut nous aider à surmonter les épreuves et les embûches qui jalonnent notre chemin ( Matthieu 3.16-17; Luc 24.48). C'est donc dire que notre rôle premier en tant que chrétiens nés de nouveau est d'enseigner la parole de Dieu, et de la mettre en pratique.

La bonne nouvelle est que lorsqu'on est en Jésus, notre seule tâche consiste en notre détermination, notre foi et notre cnfiance en Dieu. C'est l'Esprit Saint qui se charge de ce qu'il faut dire, pour convertir et agir!

C'est ce qu'a compris Elisée, fils de chafath. Désigné par adieu (1Rois19.16) pour être le successeur du grand prophète Elie le Tishbite, Elisée a accepté l'appel de Dieu (1Rois19.19-21) Notre Seigneur Jésus n'était pas encore là, mais l'Esprit Saint opérait déja des miracles. A sa demande,Elisée reçoit une double part de l'Esprit du prophète Elie, lorsque ce dernier est enlevé au ciel (2Rois.15). Dès lors il ne s'assoit plus,et par l'Esprit-Saint, des miracles notables se produisent:

-Purification des sources (2 Rois 2.19-22),

-Collaboration  avec des rois (2 Rois 3.13-17),

-Production miraculeuse d'huile (2 Rois 4.2-4),

-Résurrection de morts (2 Rois 432-37)

L'Esprit de Dieu avait tant imprégné Elisée qu'en vérité, cet homme avait déja revêtu sa condition glorieuse, quoique encore sur la terre.

Deuxième partie

Les exemples du nouveau testament sont certainement celui de Jésus, dont les paroles contenues dans la Bible, les prières (Notre Père, Luc 1.2-5), le corps et les organes (langue, main: Mt 8.1-3, salive:Marc 7.33...); même les vêtements (frange de vêtement: Mt 9.19-22, Mt 14.34-36); tout ce que Jésus a touché: la croix, le linceuil, les pains et les poissons: Mt 14.17-20), et son Esprit Saint continuent de faire des prodiges et du bien à ceux qui les utilisent, réactualisés dans leur contexte actuel!

Celui de Pierre, Paul et bien d'autres disciples qui étaient eux aussi la proie des voleurs à cause de  l'onction qui était sur leurs vêtements et qui servait à sauver un malade, un infirme...Mais le cas d'Elisée demeure surprenant! Elisée, prophète fidèle, a bien continué d'exercer son ministère, même mort! Ses ossements désséchés ont gardé l'onction accordée pendant sa vie! C'est le ministère éternel ainsi relaté: "comme des gens ensevelissaient un homme, on aperçut une de ces bandes; ils déposèrent en hâte l'homme dans la tombe d'Elisée et ils partirent. L'homme toucha les ossements d'Elisée; il reprit vie et se dressa sur ses pieds". (2 Rois 13.21).

En outre, " (...) Joas frappa trois fois Ben Hadad et recouvra les villes d'Israël (2 Rois 13.25) comme Elisée l'avait prophétisé: "(...) Maintenant, c'est trois fois seulement que tu frapperas Aram"!

En fait, celui qui est enfant de Dieu lui est normalement consacré. Samuel le voyant, fils de elkana et Anne n'a-t-il pas continué son ministère même dans l'au-delà? (1 Samuel 28.11-19). Citons encore l'exemple plus proche de nous de Sainte Philomène, cette jeune fille de 12 à 13 ans, vierge et martyre ayant vécu il y a plus de 1700 ans. Sa découverte dans les catacombes de Sainte Priscille, depuis les 24 et 25 mai 1802 n'ont cessé de provoquer des merveilles et des prodiges.

      En effet, que cela soit par les ossements, les cendres, le sang désséché, la statue abritant les reliques, ou (même) un élément en contact avec ces dernières, le nom de la sainte et les prières à celle-ci sont autant d'instruments de la guérison, la conversion, la délivrance que Dieu opère aujourd'hui. Sorcellerie? Non! Tant que la statue n'est pas adorée pour elle-même, mais que l'on reconnait que c'est Dieu qui agit par sa servante, quoique décédée, pour sauver son peuple. Ses os, c'est elle aussi!

 

Troisième partie

      Malheureusement, certains chrétiens sont partagés à ce sujet, doutent du caractère divin de ces faits qu'ils assimilent à de l'idolâtrie, du mensonge, du cinéma...

Il existe dans les régions encore traditionnalistes d'Afrique et d'ailleurs, une coutume qui consiste à aller puiser de l'énergie, de la "puissance" et des aptitudes mystiques, en complétant l'initiation d'un jeune apprenant par une danse spéciale sur la sépulture d'un ancêtre, roi ou chef de clan...

Comment cela s'explique t-il?

Il y a bien un lien entre un être vivant et un corps inerte: c'est la matière. Cependant, il faut pour que la matière soit active pour le bien comme pour le mal, autre chose: le souffle donné par Dieu (Gen 2.7) qui est opposé à la chair périssable et donc éternel. L'homme a durant sa vie le choix du bien et du mal, de la "vie" (éternelle) ou de la mort (éternelle), c'est à dire avec ou sans Dieu.

     le Saint-Esprit est éternel et ses actions aussi. La fidélité de Dieu quant à elle défie les âges. Même morts, nous continuons de servir Dieu de diverses façons:

- Les 24 vieillards jettent leurs couronnes aux pieds de Dieu en l'adorant (Ap 4.14-11)

- Les rachetés chantent la Gloire de Dieu et suivent l'Agneau partout (Apo 14.1-5)

- Les martyrs attendent le jugement (Ap 6.9-11)

- Ceux qui viennent de la grande tribulation servent Dieu jour et nuit (Ap 7.14-16)

- Les apôtres sont les pilliers de la nouvelle Jérusalem (Ap 21.10-14)

     De cette même façon, nos restes épousent-ils notre condition, quand on a été mauvais, tout ce que l'on peut en faire, c'est de les brûler (1 Rois 13.1-2 et 2 Rois 13-15-18). Qu'avons-nous fait de l'Esprit-Saint déposé sur nous le jour de notre baptême? Quelle part avons-nous aujourd'hui , à cet instant précis avec le Saint-Esprit?

     Peut-être avons-nous jusque là négligé d'enseigner la Parole de Dieu. L'Esprit-Saint viendra si nous le recherchons et le demandons, il n'est pas trop tard. Si les ossements désséchés peuvent nous enseigner, si des personnes contemporaines ont pu expérimenter la Puissance du Saint-Esprit, pourquoi pas nous? Sinon, où allons-nous en définitive? Le Seigneur a dit: "Choisis la vie!"

      Le Christ nous appelle à une vie d'excellence en Lui et excellente dans l'éternité. Car tous ressusciterons; les justes pour la Gloire, les méchants pour le jugement. En attendant le jugement, Celui qui nous a créés à son image demeure fidèle à l'élite de ses enfants qui, par une vie simple et agréable à Dieu sublîment la matière et l'esprit pour Être, toujours, morts ou vivants, Juifs ou Grecs, blancs ou noirs, riches ou pauvres, Catholiques comme Protestant..., en Celui qui peut tout.

      D'autres l'on fait. ET nous? Prenons notre part de la mission du salut et de libération des hommes, de crainte que les os des Saints soient plus vivants que nous qui respirons encore.

Que Dieu nous bénisse!

 

Lumeria & Leana Davidson

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site