HISTOIRE CHRETIENNE

THEME: NOËL, SOURCE DE RENOUVELLEMENT PARFAIT

Sous thème 1: L'Avent, temps de préparatifs

Iere partie

Lire: LUC 1.26-36

Prière: Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, ô Dieu fait homme, que l'annonce de ta naissance provoque en nous, l'attente active de notre être, tout entier tendu vers Dieu.

Ce jour là, le soleil s'est levé au dessus de moi...Je m'étais levée très tôt exprès, pour contempler les rayons éclairer la terre. J'étais assise dans l'herbe pleine de rosée sur cette colline où je m'éteis isolée en ces temps là. Dans le jour naissant, j'ai vu une frêle biche avec son faon qui venaient boire à la source...Elle me regarda de ses doux yeux. A travers son regard, mon esprit m'a envoyé loin à travers le monde. Ca m'a rappelé l'histoire de cette famille:

"Par une froide journée de décembre_harmattan oblige_, une famille pas trop mal lotie s'active joyeusement à préparer sa fête de noël. Nous sommes le 23 décembre au matin. Dans sa maison, une mère range donc et apprête tout ce qui lui sera utile pour le réveillon de 24 décembre puis fatiguée, elle s'étend sur le canapé pour une petite sièste.

Quelques instants plus tard la mère se retrouve devant un bel homme, vêtu de blanc avec les mains, les pieds et le côté percés. C'est Jésus son Sauveur qui lui dit qu'Il viendra manger chez sa servante, le lendemain vers 18 heures.

Notre amie se réveille, avertit tous les siens, prévoit des plats chauds dignes de l'hôte divin: '-Vous connaissez tous les histoires de la visite de Jésus à plusieurs daes, qui l'ont chassé parce qui'Il s'était manifesté dans un mendiant sale et en haillons. Nous ferons exception en ouvrant le porte à tout le monde!'

Au soir du 24 décembre, la petite famille est assemblée au salon dans ses plus beaux vêtements. Mais l'harmattan s'est enfuit et une chaleur éclatante accable la maisonnée. La table à peine garnie, à été prise à partie par une série de mendiants, pauvres, visiteurs de toute sorte au point qi'il ne reste plus grand chose!

'-Le Seigneur est certainement passé, avec tous ces visiteurs.Nous allons débarrasser et aller à l'Eglise', lance lourdement la mère alors qu'on sonne à la porte. 

C'est un homme puant avec des plaies aux poignets et aux chevilles, le corps lacéré et les vêtements déchirés: 'Bonsoir, j'ai faim. Donnez moi s'eil vous plait à manger...n'ayez pas peur comme vous voyez que je suis un prisonnier. J'ai été libéré mais j'ai encore besoin de mendier pour me rassasier.' On se précipite pour servir le prisonnier mais tous se désolent et s'excusent qu'à ce moment, les plats soient mal adaptés, insuffisants et le temps si chaud. Le prisonnier n'en a cure, mais plutôt bon appetit!

Au moment de partir, l'homme remercie la famille en ajoutant: '-Depuis ma sortie de prison, j'ai été réconforté par la ville, très active dans se préparation des fêtes de noël. Ce soir, les portes des maisons sont ouvertes mais les personnes se plaignent du climat, des menus, des vêtements trop chauds ou ratés et s'en attristent. Je n'y comprend rien. Bah! Que dieu vous bénisse car pour moi qui suis prisonnier, une bonté telle que la vôtre ne peut que m'encourager à regarder les autres avec des sentiments nouveaux!...A un autre dîner politique!

Tous sont surpris.

-La mère: Quel dîner politique?                                                                       

-L'une des filles: Fais pas attention,c'est le fou du quartier d'en face!    

-La mère: Mais pourquoi n'as-tu rien dit?                                               

-La fille: Ben, tu as dit que tout le monde pouvait venir manger, alors!'

Le prisonnier-fou est jetté dehors abreuvé d'injures, de maledictions et de coups pour avoir achevé frauduleusement le repas, peut-être avant la venue de Jésus.                                                                                   

 La nuit même, la mère de famille fait de nouveau un songe dans lequel son Sauveur lui dit: 'Je suis passé plusieurs foiset tu m'as bien traité. Or, la dèrnière fois où je t'apportais des messages de bénédiction et de paix pour ta Vie, tu m'as jetté dehors, insulté et maudit. Agis désormais avec tout ton coeur, sachant que je suis partout et en tous'."

...

QUE DIEU NOUS BENISSE 

 

Luméria-Léana Davidson

 

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×