HISTOIRE CHRETIENNE

 

THEME:NOEL,SOURCE DE RENOUVELLEMENT PARFAIT

SOUS-THEME2:Joie de Noêl dans un corps et un esprit tout neufs

Première histoire: les travaux d'aménagement

Lire: Ez 11.19 et Lc 2.4-21

Prière: Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, fais de nous Seigneur des êtres neufs et livrés à ta grâce, comme l'enfant Roi, Marie et Joseph l'ont expérimenté il y a plus de 2000 ans.

 

       Les enfants sont souvent au centre des histoires de Noêl. Ils nous aident à voir les choses sous un regard différent. Yannick,10 ans et son père s'apprêtaient à travailler dans leur maison, selon les nouveaux plans que Mr K, son père avait déssinés. Ils avaient de quoi peindre , couper, scier; des appareils et autres outils de travail.

 

      Dans cette athmospohère joviale, Yannick et son père discutent des revenus de l'année quand à l'entre'prise de son père, des achats de Noêl en nourriture, vêtements, etc. Le père, tout en prenant les mesures d'un meuble à achever explique à son fils que l'année a été bonne, mais qu'il faut faire encore des efforts. Cela parce -que les résultats sont à peine satisfaisants:

"-Tu es encore jeune, tu comprendras plus tard. On travaille toute l'année, et on arrive pas toujours à s'en sortir comme on l'avait prévu! lui dit son père.

-Tu as donc fait tout ça pour rien? Si c'est comme ça, moi j'arrête de travailler! Tu m'as dit que celui qui travaille doit recevoir son dû, répond Yannick en jettant ses outils par terre.

 

-Oui mais moi, je dirige une entreprise et pour avoir des bénéfices je dois travailler encore plus dûr  pour me faire une place! Et puis c'est Noël Yannick. Nous devons tout renouveller malgré les difficultés de la vie, pour le petit Jésus et la nouvelle année! ajoute le père de Yannick.

-Ah oui? réplique l'enfant, pourquoi on a pas commencé par construire une crêche neuve pour lui aussi alors? "

 

    "Est-ce pour vous le moment d'habiter vos maisons lambrissées alors que cette maison-ci est en ruine? (Ag 1.4) Les fêtes de Noël et de la Saint-Sylvestre nous apportent tant de joie que comme Mr K., nous nous oublions dans la compétition sociale, qui ressemble comme 2 gouttes d'eau à la gestion de notre vie de famille, négligeant l'essentiel de ces moments dédiés à Dieu. Nous échangeons le plus urgent-construire la maison du Seigneur en nos coeurs et en nos vies-, contre le plus voyant.

     "Ainsi, vous attendiez beaucoup et maigre fut la récolte: quand vous l'avez rentrée chez vous, j'ai soufflé dessus. Pourquoi donc? A cause de ma maison qui, elle, est en ruine, alors que chacun de vous s'affaire à sa propre maison" (Ag 1.9) Trop préoccupés par les congés que nous offrent les fêtes de fin d'année, après avoir demandé des grâces à Dieu 12 mois durant, combien d'entre nous pensons à demander où à prendre un temps d'action de grâces? Avons nous également la mâme ardeur au travail que dans notre relation avec Dieu?

    Notre Sauveur nous dit: "je leur donnerai un coeur loyal, (...) je leur enlèverai du corps leur coeur de pierre et je leur donnerai un coeur de chair" (Ez 11.19) Noël bat son plein, l'année s'achève. Troquons nos regards hautains, pleins de convoitises et de challenges aveugles, pour un coeur d'enfant offert et dévoué à Dieu; A l'image des bergers qui ont su accueillir et propager les merveilles de l'avènement du Christ Jésus (Lc 2.15-17), né dans une étable humide et déja occupée par la bergerie habituelle!

AMEN.

Luméria Davidson






HISTOIRE II: Le trésor caché

Prière: Au Nom du Père,du Fils et du Saint Esprit, Amen.
Seigneur notre Dieu, nous te bénissons pour tes bontés pour nous pauvres pécheurs. Aides-nous à renaître en toi et à fuir l'orgueil et les mauvaises dispositions d'esprit. Au nom de Jésus, Amen.

Lire:Matthieu 21 V 28-31


     Il y avait deux royaumes, deux princes. L'un était récalcitrant et désobéissant, l'autre doux et respectueux. Tous deux furent envoyés, chacun de son côté dans une contrée particulière à la recherche du "trésor caché". Ainsi, vêtus de leurs beaux atours, bien armés et montés sur de fiers destriers, les deux princes se mirent en marche. Mais pour arriver à la vallée en question, il fallait passer par 3 épreuves, chaque fois différentes...

     Le récalcitrant fut le premier à arriver à la première épreuve. Une espèce de chose emmitouflée dans une grosse toge défraîchie lui dit:
- Veuillez vous revêtir de ce vieux manteau, s'il vous plaît!

    Le récalcitrant voulu résister; mais il se souvint que sa mère lui avait dit: "Obéit et ne raisonne pas!". Il saisit donc le manteau déchiré et passa. A quelques lieux de là, il arriva à la seconde épreuve. Un soldat inconnu lui dit:

- Veuillez laisser votre attirail de combat ici,s'il vous plaît!

     Le récalcitrant voulu s'insurger mais il se souvint que son père lui avait dit: "La victoire vient de plus haut". Il laissa donc ses armes et continua son chemin. A la troisième épreuve, un mage dit au récalcitrant:

- Soyez le bienvenu! C'est bien vous que nous attendions! Venez, votre bain est prêt!

    Le récalcitrant regarda et voici, c'était une gigantesque flaque de boue bouillonnante qui devait lui servir de bain. Cette fois-ci, le récalcitrant trouva que le jeu allait trop loin.Il voulu répliquer mais il se souvint que sa fiancée lui avait dit: "Ne te fie pas aux apparences". Il descendit donc de son cheval, entra dans le bain et se trouva immédiatement réconforté et reposé des fatigues de son voyage. Pour une fois, le récalcitrant se félicita d'avoir obéit sans raisonner, de n'avoir pas cherché querelle et de ne pas s'être fié aux apparences. Mais au bout d'une vingtaine de minutes, on le fit sortir à son grand regret, on le nettoya, on lui offrit un vêtement neuf et on le congédia.
     Le récalcitrant ne se rendit pas compte qu'il allait à pied, en chantant jusqu'à son royaume...et qu'il n'avait aucunement ramené avec lui de "trésor caché"!

     De son côté, le doux prince arriva à la première épreuve. Un page souriant lui tendit une étoffe brillante:
- Veuillez revêtir ce manteau écarlate, s'il vous plaît.
Croyant à une ruse, le doux prince dit tranquillement:
- Je préfère rester dans mon humble manteau, s'il vous plaît. Et il passa.
A la seconde épreuve, un soldat inconnu lui dit:

- Veuillez porter cette épée d'or jusqu'à la prochaine épreuve, s'il vous plaît.
Mais le doux prince haissait la guerre:
- Je suis un homme pacifique, je passe!

Au portail de la troisième épreuve, le mage de service demanda au doux prince:
- Qui êtes-vous, messire?
- Je suis le doux prince!
- Hum! On nous a dit que le doux prince viendrait vêtu d'un manteau écarlate et sceint d'une épée d'or. Ce n'est pas ce que je vois; passez par ici!

Le doux prince se fâcha:
- Mais pourquoi ne puis-je pas entrer? Je suis le doux prince!
- Désolé! Derrière cette porte se trouvent les enfants de notre Roi à qui le doux prince devait apprendre respect et loyauté. Mais pour entrer, il fallait la tenue spéciale, reconnue de tous les gardes! Doux prince ou non, vous n'avez pas la tenue, donc vous ne pouvez pas entrer! Passez par ici!

    Le doux prince, furieux s'en retourna dans son royaume sans avoir fini la mission. Il la décrivit aux siens comme la pire et mensongère légende qu'il ait entendu. On ne vit plus jamais en lui un prince doux, mais un être fier et orgueilleux. Quant au récalcitrant, il n'oublia pas de remercier tout le monde pour sa contribution à la réussite de sa mission et il changea de comportement du tout au tout. En vérité, les deux princes avaient ramené avec eux sans le savoir, chacun son "trésor caché": Celui d'une nouvelle naissance et celui d'un orgueil frustré!

    Alors que notre Seigneur Jésus Christ vient de naître dans ce monde méchant et corrompu, allons nous aussi à la recherche du "trésor caché" dans le mystère de cette naisssance. Rejetons loin de nous, comme le récalcitrant les pensées vaines et les raisonnements, acceptons de renaître en Christ et de mourir à la boue de notre péché et découvrons la joie d'être lavés par le Sang de l'Agneau. Faisons nôtre la robe nouvelle des rachetés et changeons de vie (Ap 22 v17) (Ap 7 v9-12).
    Se croire saint et exempt de fautes nous prive de la bénédiction gratuite à laquelle le Seigneur nous invite car Il hait les orgueilleux! Accueillons comme des enfants le Christ qui vient nous sauver et sachons saisir l'honneur qu'Il nous fait de nous inviter dans son coeur sacré (Marc 10.13-15).

    Pour ces fêtes de Noël et pour l'avenir, choisissons l'humilité de Christ, laissons derrière nous les vieilles vengeances (Prov 21.31) et soyons renouvellés par l'Esprit de Jésus. Que Noël soit pour nous l'occasion d'une conversion véritable.

DIEU NOUS BENISSE,

Léana






























Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×