Histoire Chrétienne:Tirailleurs Sénégalais

 

THEME: L'OEUVRE DE DIEU

TITRE: TIRAILLEURS SENEGALAIS

PRIERE: Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, amen!

Père Eternel, donne nous de nous aimer les uns les autres afin de témoigner de ton amour auprès de nos semblables.

TEXTE: Matthieu 23.4:" Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt." et Jean 3.16

Combien de soldats n'ont-ils pas donné leur vie pour leur pays, ville, village ou pour un combat en faveur de leur indépendance?      Dans de nombreux pays en effet, de redoutables combattants pour l'amour de leur patrie ou la fidélité à une idélogie, ont tout sacrifié pour l'intérêt de l'ensemble.

On parlera de soldats d'élite, de troupes régulières ou, par le passé, d'anciens combattants, de tirailleurs Sénégalais. Ceux-ci, placés en pointe lors des attaques constituaient ainsi les 1ères et plus fortes cibles, ce qui augmente encore aujourd'hui leur mérite et leur bravoure.

De nos jours cependant, les anciens combattants et tirailleurs Sénégalais ayant survécu aux diverses guerres et massacres de l'époque ont -ils été récompensés à la hauteur de leurs sacrifices?

Oubliés dans certains manuels, considérés par la les générations et la jeunesse moderne comme des ancêtres aux vieilles histoires douteuses, les tirailleurs et autres collègues ont eu du mal à se faire indemniser, se faire prendre en charge, surtout de façon mondialement équitable.

Les bons chrétiens que nous sommes, fervents croyants et spirituels aimons à nous montrer et représenter nos groupes, organisations pendant que "les autres" frères se chargent du travail manuel ET spirituel. Comme le fesaient les pharisiens à l'époque de Jésus vivant sur terre.

Au contraire, lorsque viennent les moments de grands combats spirituels, de reflexions inspirées et autres RDV missionnaires ou d'apostolat à risque, on peut préférer rejetter son manteau derrière sur le frère, la soeur de 2nd rang. Servir de chair à patée aux infestations? non! que d'autres s'en occupent. Nous, nous resteront en arrière. "Pour protéger les arrières" disons-nous.

C'est à se demander si l'on se convertit pour servir Dieu et les autres ou pour se faire servir "à la suite de Christ". Mais quel "Christ" ?

Choisissons notre camp, l'année ne fait que commencer. Et tenons-nous en à ce que nous avons conclu avec Dieu, pour la bonne marche de notre Mission; et pour notre Salut.

Au fait, quel engagement avons-nous pris avec le Seigneur? il serait salutaire d'y penser, pour l'appliquer rapidement, car si l'on aime Dieu  il faut le laisser transformer notre vie à sa manière pour valider notre existence dans la Vie éternelle.

QUE DIEU NOUS ECLAIRE!

Lumeria D.

Leana D.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site