ENSEIGNEMENT

 

Le festin fraternel

 

Prière: Au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Amen!
 Seigneur, dispose nous à recevoir et laisser agir ta parole en nos coeurs et nos vie. Au Nom de Jésus, Amen.
Lire: Matthieu 18.20
          La Noël, symbolique d'une nouvelle façon d'aimer et de recevoir le Christ dans notre vie implique une préparation sérieuse et véritable. Evénément unique en son genre, la Noël rappelle le don merveilleux que Dieu a fait aux Hommes en la personne de son Fils, Jésus Christ (Col 1.12-14)
         Fêter Noël, c'est donc célébrer l'anniversaire de Jésus Christ, le Sauveur du monde. De fait, l'organisation de ce moment doit être à la mesure de ce qu'il représente:
- Un moment de reconnaissance à Dieu (1 Tim1.15), de jubilation car sans Jésus Christ, nous sacrifierions encore des boucs qui ne permettraient jamais un rachat total et définitif (He10.4-5 & 11-14) tandis qu'avec Jésus, nous sommes sauvés dès que nous confessons qu'il est notre Seigneur et Sauveur. (Jean 1.12-13) (Rom 10.4)
- Un moment d'adoration à l'image des bergers et des Rois mages venus adorer l'enfant Jésus dans sa crêche. En vérité, il nous faut adorer ce Sauveur merveilleux venu vers nous dans l'humilité, la pauvreté de coeur et d'esprit. Il est mort atrocement pour nous racheter de nos péchés (Luc 2.20) (Mt 2.11) (Phil 2.5-11).
- Un moment de partage et de communion car le Seigneur lui même s'est réjouit de ce qu'il a envoyé son Fils sur la terre et les anges avec Lui.(Luc 2.10-14). Nous devons faire de même avec nos frères et soeurs, nos parents et amis.
   
      Comment donc célébrer une fête aussi majestueuse...sans pour autant oublier qu'on ne fête pas pour soi-même mais pour Jésus?
      Certainement, pour commencer, devons-nous nous repentir; et demander pardon à Jésus de lui avoir "volé" sa fête pendant si longtemps, transmettant cette "tradition de vol" à nos enfants et petits-enfants!
      Ensuite, nous devons faire réparation en Lui préparant une fête digne de lui. Pourquoi pas un festin? Car lorsqu'on reçoit un Fils de Roi chez soi, c'est l'usage! (2 chr 9.3-6)
     Seulement, il y a un Hic! Pour le satisfaire, il faut lui servir ce qu'il mange (Jn 4.32&34)
Qu'avions-nous donc au menu? Ah, oui: Dinde farcie, Kédjénou fumant, Taboulé épicé et poulet Chop Suey. Un régal...sauf pour Jésus Christ! Vite, il arrive! Accomodons les mets à son goût à Lui:
- Dans la crêche, sainte Marie et saint Joseph ont partagé la joie de ce moment avec les bergers venus eux aussi glorifier Dieu. C'est dire que seul ou avec des amis/parents, l'anniversaire de Jésus Christ est le temps de célébrer Dieu pour sa bonté, de le louer et de se souvenir du sacrifice de Jésus pour nos péchés. C'est le temps de prier les uns pour les autres, pour nos conversions véritables et pour celles de ceux qui ne connaissent pas Dieu (Luc 4.4) (Mt 4.4) (Mt 2.11).
- Les rois mages ont apporté de l'or, de l'encens et de la myrrhe en présent à l'enfant Jésus. Aujourd'hui, Il nous demande d'offrir, à nos frères et à nos soeurs ce que nous avons de plus cher avec joie (1 Cor 16.14): notre amour, plus précieux que l'or, notre pardon qui monte comme de l'encens vers le Père, la communion fraternelle plus belle que les vertus de la myrrhe. Faisons donc de même pour ceux que nous aimons moins, ce serait un bon témoignage!
- A la fête de Jésus Christ, n'excluons pas les enfants, car le royaume des cieux appartient à ceux qui lui ressemblent (Mt 19.14). Mieux encore: devenons nous-même comme des enfants.
Quels sont les caractéristiques des enfants?
  • Ils ne pensent pas à mal
  • Ils sont sincères
  • Ils s'abandonnent à leurs parents

- A la ressemblance du Christ abandonné entre les mains de sainte Marie et saint Joseph, livrons nous à la Grâce de Dieu . Faisons don de nous même pour laisser passer les autres, apprenons à aimer ce qu'ils aiment, arrêtons de palabrer sans arrêt (Phil 2.3-4). Humilions nous pour que Dieu nous élève.(1 Pi 5.5)

- Sachons recevoir avec action de grâce comme venant de Dieu pour manifester son Amour (Gal 6.9-10)

     Venu pour les malades et non les bien-portants (Mt 9.12), pourquoi ne pas faire comme le Christ en utilisant Noël comme point de départ d'une nouvelle vie de communion, de compassion  et de partage? A défaut de guérir physiquement les malades, nous pouvons commencer par guérir leurs coeurs attristés en les visitant et en partageant avec eux des paroles d'amour et de réconfort. (Jaq 5.14-16)

    Jésus a pour frères et soeurs tous ceux qui font la volonté de son Père des cieux (Mt 12.50). Allons vers nos familles dans un esprit de paix et de réconciliation. Prenons de la hauteur, mûrissons en Christ!

    Jésus a dit qu'Il serait avec nous jusqu'à la fin du monde (Mt 28.20). Sachons nous rendre disponibles pour nos frères et soeurs. Banissons l'égoïsme et la méchanceté.

     Partage de la Parole de Dieu, Amour, Pardon, Communion fraternelle, Echanges, Joie et Paix sont les mets qu'apprécie notre extraordinaire invité de Noël. C'est le festin qu'il nous propose pour sa fête. Ne penses-tu pas, bien aimé que nous allons nous régaler? Si oui, répondons: "Amen! Viens Seigneur Jésus tout est prêt pour te recevoir en cette période de fin d'année".

Que Dieu te bénisse,
Luméria & Léana

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. betonboxing (site web) 20/08/2012

chreativities.e -monsite.com est mon numéro 1 site maintenant

http://www.mycoachfoot.com/news/pro/hommage-A--monsieur-vicente-del-bosque--la-force-tranquille-du-football_8.htm

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site